— Techniques employées

La peinture d’armoiries, traditionnellement, se fait avec des gouaches, avec des tempera à l’œuf, avec la feuille d’or ou de l’or en coquille. Ces techniques ancestrales donnent à vos armoiries tout le lustre qui les mettront en valeur et leur permettront de passer le temps, de traverser les siècles en gardant leur éclat …

Le support peut être du papier type velin d’arches, mais aussi le parchemin ou encore mieux le velin animal.

12429-largeLes couleurs vendues dans le commerce sont des couleurs type, aussi chaque artiste préférera faire ses propres couleurs par le biais de mélange de pigments, qu’il montera ensuite en gouache (gomme arabique) ou en tempera à l’œuf, méthode utilisés en enluminure. Cette méthode éprouvée a montré qu’elle passait les siècle, contrairement aux encres, qui sont limitées dans le choix des couleurs… et dont on ne connais pas actuellement le rendu qu’elles auront dans quelques siècles …

2012-03-24 14.59.07La feuille d’or est une méthode traditionnelle, mais aussi l’or « en coquille » qui est en fait composé de feuilles d’or broyées avec du miel, le tout formant une pâte s’utilisant au pinceau, et pouvant être brunie avec une agate (dent de loup) pour lui donner du lustre.

Le résultat avec la feuille d’or est plus éclatant, plus vif, alors que l’or en coquille donnera une patine intéressante … le tout est affaire de goût et je connais bien ces deux techniques.

A gauche, l’or en coquille appelé ainsi car l’utilisation se fait traditionnellement dans une coquille … la pâte d’or pur (24 carats) étant libérée par l’ajout d’eau déminéralisée afin de libérer les pigments…

peinture -pm1

esquisse réalisée à la gouache pour un projet. La peinture définitive fera 90x80xm, et sera réalisée à l’acrylique sur toile.

Share Button